Ma lettre de résiliation personnalisée

Certains assureurs ne respecteraient pas le libre choix du garagiste mis en place par la loi Hamon

assureurs-et-respect-libre-choix-reparateur

La loi Hamon a permis de nombreux changements dans le cadre de la relation entre assurés et assureurs. L’un d’entre eux été la mise en place du principe du libre choix du réparateur automobile par l’assuré. L’UFC Que choisir dénonce le non-respect de cette règle par certains assureurs.

L’article L 211-5-1 du Code des assurances instauré par la loi Hamon prévoit en effet que l’assureur « mentionne la faculté pour l’assuré, en cas de dommage garanti par le contrat, de choisir le réparateur professionnel auquel il souhaite recourir ».

Depuis cette disposition, si l’assureur est en droit de proposer les services de réparateurs partenaires agréés, il a surtout l’obligation d’avertir son assuré que celui-ci est en droit de se tourner vers le réparateur de son choix.

Il doit en avertir l’assuré dès qu’il rentre en contact avec lui après un sinistre.

Cette disposition n’était pas du goût des assureurs qui, du fait de leur partenariat avec certains réparateurs, sont en mesure de baisser le coût des réparations et de mettre en place des tarifs plus intéressants.

Le 30 août l’UFC Que choisir dénonçait sur son site les pratiques de certains d’entre eux qui ne respecteraient pas ces dispositions légales de la loi Hamon.

Dans certains cas l’expert semblait ne pas laisser le choix à l’assuré en lui indiquant expressément de se rendre chez un professionnel désigné par ses soins. Dans d’autres cas c’est même l’assureur qui, alors que le véhicule était déjà pris en charge dans une carrosserie, redirigeait la voiture dans un centre de débosselage de son choix, à sa seule initiative.

Pour finir certains assureurs se montreraient moins directs, se contentant d’inciter financièrement l’assuré, lui indiquant clairement qu’il pourra bénéficier d’un abattement en passant chez un réparateur désigné.

Si certains assurés pourraient être tentés par la remise financière envisageable, pour d’autres le fait de pouvoir choisir soi-même un réparateur avec qui une relation de confiance est déjà établie est plus important.

Soyez donc conscient que l’assureur ne pourra pas vous obliger à vous rendre chez un réparateur désigné si vous ne le souhaitez pas, puisque c’est même une obligation légale pour lui de vous informer du droit de ce libre choix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *