Ma lettre de résiliation personnalisée

Jurisprudence : l’assurance emprunteur résiliable à échéance annuelle

jurisprudence-assurance-emprunteur

Le 2 novembre 2010, le détenteur de deux prêts immobiliers auprès de sa banque, et de l’assurance assortie que cette dernière lui avait proposé, a souhaité résilier son contrat d’assurance de prêt immobilier le 24 octobre 2012. Cet assuré souhaitait souscrire dans le même établissement un contrat plus avantageux. Devant le refus de la banque, il avait porté l’affaire devant la Cour d’appel de Bordeaux, laquelle vient de rendre un verdict pour le moins étonnant

Le Code de la consommation

D’après l’article L. 312-9 du Code de la consommation, une banque ne peut proposer à l’emprunteur différents contrats d’assurance qu’au moment de la négociation de ce dernier, et non lorsqu’il est en cours. Se basant sur ce texte, le Code de la consommation était jusqu’alors la référence des bancassureurs pour notifier leur refus de souscription.

Le Code des assurances

D’après l’article L. 113-12 du Code des assurances, « L’assuré a le droit de résilier le contrat à l’expiration d’un délai d’un an, en envoyant une lettre recommandée à l’assureur au moins deux mois avant la date d’échéance ».

Jurisprudence et loi Hamon

Pour la première fois, la justice a choisi de se baser sur ce texte, bien qu’étant dans le cadre de l’assurance emprunteur et hors du champ des produits concernés par la loi Hamon. Cette décision faisant jurisprudence, tous les contrats d’assurance emprunteur peuvent maintenant être résiliés à échéance annuelle.

2 commentaire sur “Jurisprudence : l’assurance emprunteur résiliable à échéance annuelle”

  1. sandrine says:

    Bonjour,
    Peut-on résilier son contrat de prêt immobilier après 2 ans avec la loi Hamon?

    1. Serge Brodier says:

      Bonjour,
      Pour ce type de contrat le législateur a mis en place un système de résiliation annuel.
      Passé ce délais la résiliation de l’assurance emprunteur ce fera par le mode classique de résiliation d’un contrat.
      Dès lors vous ne pouvez plus bénéficier des avantages cités dans l’article au-delà de ce délai d’un an.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *